Cannabis : changement de perception

À quelques mois de la légalisation du cannabis, beaucoup de Canadiens ont toujours des réserves quant à l’accessibilité de cette substance et aux effets de sa consommation au travail.

Articles

Depuis quelques années, les Canadiens sont de plus en plus nombreux à consommer du cannabis pour soulager la douleur et les symptômes de cancer et d’épilepsie. Les propriétés médicinales de cette plante jugée illégale depuis longtemps ont ouvert la voie à sa légalisation et transformé graduellement la perception de la population.

Si les études montrent qu’une majorité de Canadiens appuie la légalisation, l’usage récréatif du cannabis ne fait pas encore l’unanimité. Voici donc trois craintes associées à la légalisation du cannabis et à ses conséquences au travail.

Cas d’employés « gelés »

Un employeur ne peut empêcher un employé de consommer du cannabis sur ordonnance, mais la légalisation imminente du cannabis récréatif soulève des questions quant à la consommation en milieu de travail. Or l’employeur a le droit d’interdire la consommation de cannabis dans ses locaux en appliquant une politique zéro drogue. Cette politique doit prévoir des sanctions disciplinaires pour les contrevenants afin de prévenir le travail avec facultés affaiblies.

Crédibilité des employeurs et des employés

Malgré la légalisation prochaine et les propriétés médicinales du cannabis, la consommation de cette substance n’est pas toujours bien vue. D’ici la légalisation officielle, les employeurs devront réviser leurs politiques pour respecter le nouveau cadre législatif – on ne pourra plus qualifier le cannabis de « substance illégale » – et éviter de stigmatiser l’usage récréatif par les employés.

Différences de perception entre les groupes d’âge

La consommation de cannabis varie d’un groupe d’âge à l’autre : les 25-44 ans effectuent 40 % des achats, contre à peine 23 % pour les 45-64 ans. Bien que cet écart s’amenuise, les chiffres montrent que les 25-44 ans sont plus ouverts à la consommation de cannabis. Les employeurs qui appliquent une politique zéro drogue doivent donc tenir compte des différences de perception au sein de leur équipe.

Que l’on soit d’accord ou non, la légalisation du cannabis est imminente, et on verra apparaître des mesures préventives conçues pour limiter la distribution et la consommation de cette substance et ainsi apaiser les craintes des opposants. Les employeurs peuvent se préparer à ces changements en établissant pour leurs employés des politiques claires.

Pour en savoir plus sur les bouleversements qui secoueront les politiques organisationnelles et le monde du travail, suivez notre dossier sur la légalisation du cannabis au Canada.

Contenu connexe

Tendances de recrutement en 2019

Prêt à améliorer votre stratégie de recrutement en 2019? Pour aider votre entreprise à continuer d’attirer les meilleurs talents, Adecco vous présente les dernières tendances!

Autres
Tendance : La microformation

Dans notre monde en constante mutation, la formation traditionnelle et intensive n’a plus toujours sa place. La microformation vous fera économiser du temps : grâce aux dernières stratégies de maintien des connaissances, vos employés acquerront rapidement les compétences nécessaires.

Autres