Établir une relation employeur-recruteur optimale

Découvrez comment travailler avec un recruteur pour accroître la productivité de votre entreprise.
Articles

Établir une relation employeur-recruteur optimale

Découvrez comment travailler avec un recruteur pour accroître la productivité de votre entreprise.

Le personnel est l’aspect le plus important, le plus complexe, le plus précieux, le plus fragile et le plus dynamique de l’ADN d’une entreprise. Sans employés compétents, impossible de produire, de grandir, d’innover et de réussir. Faire appel à un recruteur externe peut s’avérer une façon efficace de recevoir des candidatures de gens exceptionnels, mais difficiles à trouver, dans le cadre d’un programme de recrutement. Mais avant de plonger, vous devez faire vos devoirs et poser les bonnes questions pour établir une relation employeur-recruteur optimale.

Les bases d’une bonne relation.

Vous n’avez jamais travaillé avec un recruteur et ne savez pas trop à quoi vous attendre ni ce que vous devez faire? Sachez qu’une relation employeur-recruteur efficace va au-delà du simple échange de demandes et de CV.

Les meilleurs recruteurs font plus que chercher des candidats. Ils vous conseillent tout au long du processus en vous parlant des grandes tendances de recrutement qu’ils ont observées au fil des ans dans différentes entreprises. Or une bonne relation se bâtit à deux : vous-même et votre recruteur devez chacun faire certaines choses pour optimiser votre collaboration.

Voici cinq éléments importants qu’un bon recruteur doit vous offrir :

1. Accès à des candidats passifs.

Le responsable du recrutement dispose d’une foule de moyens pour diffuser son offre : babillards en ligne, réseaux sociaux, petites annonces, affichages à l’interne… Le recruteur externe va toutefois plus loin. Comme il cherche constamment les meilleurs talents, il dispose d’un vaste réseau de candidats qu’il a déjà rencontrés ou placés et qu’il peut approcher dès qu’il reçoit une offre susceptible de les intéresser.

Alors que les babillards traditionnels attirent uniquement les gens qui cherchent activement un emploi, le recruteur a accès à des candidats passifs qui n’envoient pas leur CV et ne répondent pas à des offres, mais qui sont prêts à faire le saut si on leur propose un poste qui leur convient.

2. Services de recrutement personnalisés.

Le meilleur candidat est celui qui non seulement a les compétences et l’expérience nécessaires, mais cadre aussi avec votre culture d’entreprise. Un bon recruteur prendra le temps de se renseigner sur votre organisation et sur le genre de collègue que votre équipe recherche. Oui, cette étape vous demande du temps, mais elle réduira sensiblement le nombre de CV que vous lirez et le nombre d’entrevues que vous ferez passer avant d’engager la bonne personne.

3. Présélection efficace.

Le recruteur ne doit pas vous faire rencontrer tous les candidats dans sa base de données. Son travail consiste notamment à interviewer et à informer le candidat avant qu’il se présente devant vous pour que celui-ci comprenne bien la nature du poste et ait réellement les compétences nécessaires pour l’occuper.

Un bon recruteur connaît ses candidats aussi bien qu’il connaît ses clients; il ne vous fera pas rencontrer des gens qui ne satisfont pas à vos critères. Résultat, vous évitez les pertes de temps et pouvez embaucher quelqu’un plus vite.

4. Conseils spontanés.

Les recruteurs sont des passionnés du marché du travail et des experts en matière de salaires, de descriptions de poste, d’avantages sociaux et plus encore. Un bon recruteur vous proposera spontanément des façons de rendre vos postes plus attrayants ou plus faciles à pourvoir, selon sa connaissance de l’état actuel du marché et les échos qu’il reçoit constamment des gens qui cherchent un emploi dans votre secteur.

5. Respect de votre temps.

Un bon recruteur évite toujours de vous faire perdre votre temps. Après une entrevue, vous devez absolument faire le point avec le recruteur. Soyez franc pour éviter qu’il vous fasse rencontrer des candidats qui ne répondent pas à vos besoins ou qui n’ont pas le bon profil.

Après avoir reçu vos commentaires, un bon recruteur modifiera ses recommandations de candidats pour se rapprocher toujours plus de ce que vous recherchez. Ce genre d’approche consultative réduira le temps que vous consacrez à la recherche de candidats.

Trouver le recruteur idéal.

Chaque recruteur est différent : il y a des généralistes et des spécialistes, des petits fournisseurs comme des grandes sociétés. Voici donc quelques questions importantes à poser à un recruteur potentiel pour vérifier si ses valeurs, ses buts et ses priorités correspondent aux vôtres.

  • Quelle est la taille de votre entreprise? Combien de clients avez-vous?
  • En moyenne, combien de candidats sont inscrits auprès de vous?
  • Depuis combien de temps travaillez-vous comme recruteur?
  • Avec quels types d’entreprises travaillez-vous habituellement?
  • Quel est votre degré d’expertise dans mon secteur?
  • Combien de temps vous faut-il habituellement pour pourvoir des postes comme ceux-ci?
  • Où trouvez-vous la plupart de vos candidats?
  • Quelles sont les tendances en recrutement dans mon secteur?
  • En moyenne, depuis combien de temps travaillez-vous avec vos clients?
  • Avez-vous déjà des candidats intéressants en tête?
  • En moyenne, sur combien de postes à pourvoir travaillez-vous en même temps?
  • Comment organisez-vous les entrevues?
  • En moyenne, quel pourcentage des clients que vous interviewez faites-vous rencontrer à vos clients?
  • Quels sont vos taux de fidélisation et de satisfaction des employés temporaires?
  • Quel est votre taux de satisfaction de la clientèle?

Voici les cinq grandes choses que vous pouvez faire pour assurer le succès du partenariat :

1. Fournir des descriptions de poste exactes et complètes.

Pas plus longue qu’un CV, la description de poste doit être présentée dans un format clair et concis. Prenez le temps de discuter du contenu en profondeur et de répondre aux questions du recruteur. Il pourra ainsi choisir plus judicieusement les candidats qu’il vous fera rencontrer pour vous éviter des pertes de temps.

2. Agir rapidement.

Rappeler le recruteur, lire les CV qu’il vous envoie et planifier les entrevues doivent être vos priorités. C’est comme si vous achetiez une maison : si vous ne faites pas une offre rapidement, vous risquez de vous faire devancer par un concurrent. Plus vous répondrez rapidement au recruteur, plus vite vous trouverez quelqu’un pour faire le travail.

3. Offrir une rétroaction franche sans tarder.

Il n’y a aucun mal à dire au recruteur que le candidat qu’il vous a fait rencontrer n’était pas qualifié pour le poste ou qu’un CV ne cadre pas avec la description de poste. N’oubliez jamais que le recruteur est là pour vous aider et faciliter vos recherches. Mais pour y arriver, il doit pouvoir compter sur votre franchise. Plus vous serez honnête, plus il pourra optimiser ses démarches de recrutement.

4. Écouter les conseils du recruteur.

Votre recruteur ne trouvera pas toujours le candidat parfait, et vous ne serez pas toujours d’accord avec ses suggestions. Mais n’oubliez jamais que c’est lui l’expert. Gardez l’esprit ouvert s’il vous propose un candidat inhabituel ou un changement à votre régime d’avantages sociaux. Le recruteur sait ce qu’offrent vos concurrents et ce que recherchent les candidats, alors ses conseils sont très précieux.

5. Préciser vos attentes.

Offrez un salaire réaliste pour le poste. Dites également au recruteur le maximum que vous êtes prêt à payer; vous éviterez ainsi d’avoir un coup de cœur pour un candidat que vous ne pouvez pas vous permettre.

Vous êtes prêt à travailler avec un recruteur? Communiquez avec nous.

Contenu connexe

L’embauche en période de pointe

Dans les secteurs manufacturier et du commerce de détail, certaines saisons s’accompagnent d’une hausse de la demande si marquée que les organisations peinent à y répondre. Vous aimeriez réussir à braver la tempête? Une main-d’œuvre temporaire pourrait aider votre équipe à garder le cap durant votre période de pointe.

Autres
Pourquoi un programme de stage?

Un stage, c’est bien plus qu’une exigence d’études ou qu’une expérience à ajouter sur son CV. En fait, une organisation peut considérablement profiter d’un programme de stage bien géré. Voici comment.

Autres