Taux de chômage de 5,2 %

Pas de change du mois précédent
Diminution de 1,6 % par rapport à l’année précédente

Comparaison avec les provinces

19 656 200 emplois

Augmentation de 0,6 % par rapport au mois précédent
Augmentation de 2,7 % par rapport à l’année précédente

Tendances par âge, par sexe et par secteur

108 000 emplois (+0,6 %) ont été créés en septembre, ce qui nous ramène au sommet atteint en mai. Le taux de chômage est resté stable (5,2 %).

Taux de chômage mensuel (%) – Canada et les provinces

L’emploi a progressé en Ontario (+43 000; +0,6 %), au Québec (+28 000; +0,6 %), à l’Île-du-Prince-Édouard (+4 300; +5,3 %), à Terre-Neuve-et-Labrador (+3 300; +1,4 %), en Saskatchewan (+6 100; +1,1 %) et au Manitoba (+4 600; +0,7 %).

Taux de chômage | Emplois | Analyse | Données provinciales | S’abonner

Nombre d’emplois par mois par groupe d’âge, à temps plein et à temps partiel – Canada

L’emploi chez les 15 à 24 ans a peu changé en octobre.

L’emploi chez les 25 à 54 ans a crû de 0,5 % (+69 000).

Il s’agit principalement d’emplois à temps plein. L’emploi chez les 55 ans et plus a peu changé en octobre.

Taux de chômage | Emplois | Analyse | Données provinciales | S’abonner

Nombre d’emplois par mois par sexe, à temps plein et à temps partiel – Canada

Chez les 15-24 ans et les 55 ans et plus, l’emploi a peu changé en octobre, tant pour les hommes que pour les femmes. Chez les hommes de 25 à 54 ans, les gains se chiffrent à +45 000 (+0,7 %). Chez les femmes du même groupe d’âge, on parle de +24 000 (+0,4 %).

Taux de chômage | Emplois | Analyse | Données provinciales | S’abonner

Nombre d’emplois par mois par secteur – Canada

Légende

Ressources et biens de consommation : Agriculture [SCIAN 111-112, 1100, 1151-1152]; foresterie, pêche, extraction minière, exploitation en carrière, extraction de pétrole et de gaz [21, 113-114, 1153, 2100]; services publics [22]; construction [23]; fabrication [31-33].
Transport et entreposage&8239;: SCIAN 48-49
Services à la clientèle : Services d’hébergement et de restauration [72]; autres services [81]; commerce de gros et de détail [41, 44-45].
Services professionnels : Gestion de sociétés et d’entreprises, services administratifs et autres [55-56]; services d’enseignements [61]; finances et assurances, services immobiliers et services de location et de location à bail [52-53]; soins de santé et assistance sociale [62]; industrie de l’information et industrie culturelle, arts, spectacles et loisirs [51, 71]; services professionnels, scientifiques et techniques [54]; administrations publiques [91].

L’industrie de la construction a connu une croissance importante dans cinq provinces (+25 000; +1,6 %). Malgré cette hausse, il ne faut pas s’attendre à ce que l’ensemble de ce secteur connaisse un regain, puisqu’il ne s’agit que d’un retour au niveau d’activité de mars 2022.

Le secteur de la fabrication (+24 000; +1,4 %) a pratiquement effacé son mauvais mois de septembre. Ce sont principalement la Colombie-Britannique et la Nouvelle-Écosse qui en profitent.

Pour la première fois depuis mai, les services d’hébergement et de restauration sont dans le vert (+18 000; +1,7 %).

Poursuivant sur leur lancée, les services professionnels, scientifiques et techniques affichent des gains (+18 000; +1,0 %).

Il y a aussi eu des emplois créés dans les « autres services » (+18 000; +2,4 %) et dans l’administration publique (15 000; +1,3 %).

L’emploi affiche un recul dans le commerce de gros et de détail (-20 000; -0,7 %), de même que dans l’industrie des ressources naturelles (-6 800; -2,0 %).

Taux de chômage | Emplois | Analyse | Données provinciales | S’abonner

Le marché du travail en octobre

Chaque mois, Adecco Canada interprète les données de l’Enquête sur la population active de Statistique Canada. Voici ce qui s’est passé en octobre :

Augmentation de 0,6 % du taux d’emploi

Le marché atteint un sommet depuis mai 2022, ayant ajouté 108 000 emplois.

Le taux de chômage se maintient à 5,2 %

Le chômage semble avoir mis fin à sa baisse, s’étant stabilisé au taux de septembre.

Taux d’emploi record chez les immigrants

La population immigrante affiche son plus haut taux d’emploi depuis que cette statistique est consignée, se chiffrant à 62,2 % pour les 15 ans et plus. Parmi les personnes arrivées au Canada dans les cinq dernières années, le taux d’emploi est de 70,7 %, presque six points de plus qu’avant la pandémie.

Popularité croissante du travail hybride

L’une des choses qui vont rester de la pandémie, c’est la diversification des modalités de travail. Les employeurs encouragent leur personnel à revenir au bureau depuis bientôt deux ans, mais on continue d’observer l’adoption du travail hybride. En octobre, 9 % des travailleurs (soit 1 746 000 personnes) rapportaient travailler à la maison et ailleurs (habituellement au bureau), un gain de 0,4 point de pourcentage par rapport à septembre et de 5,4 points par rapport à janvier. La part du lion de cette croissance est attribuable aux secteurs propices au travail hybride, comme la finance, les assurances, les services immobiliers et les services de location et de location à bail; l’administration publique; et les services professionnels, scientifiques et techniques.

À titre comparatif, le télétravail pur a diminué de 8,5 % depuis le début de l’année, les employeurs lui préférant le travail hybride. Cependant, les télétravailleurs comptent encore pour 15,8 % de la main-d’œuvre.

Iniquité des augmentations salariales

Les salaires sont en hausse (+5,6 %) pour un cinquième mois consécutif. En contrepartie, l’inflation se chiffre encore à 6,9 %, ce qui cause bien des soucis à un grand pan de la population. 

Fait intéressant : 64,3 % des employés gagnant plus de 40,00 $/heure (le quartile supérieur) ont obtenu une augmentation cette année, contre seulement 50,1 % de ceux qui gagnent 20,00 $/heure ou moins (le quartile inférieur). D’ailleurs, les deux secteurs où les salaires horaires sont inférieurs à la moyenne nationale (l’agriculture et les services d’hébergement et de restauration) sont ceux où les augmentations ont été les plus rares dans la dernière année.

Les services professionnels, scientifiques et techniques; la finance, les assurances, les services immobiliers et les services de location et de location à bail; et la fabrication sont les secteurs où les employés ont reçu le plus d’augmentation (au moins 67,5 % d’entre eux).

En outre, les employés qui ont changé d’emploi en octobre étaient plus nombreux cette année (59,8 %) à décrocher ainsi un meilleur salaire qu’en octobre 2017 et 2019.

Le tiers de la population en difficulté financière

L’insécurité économique fait les manchettes presque quotidiennement cet automne, et à raison : le tiers (35,3 %) des Canadiens de plus de 15 ans rapportent que leur ménage peine à joindre les deux bouts. Il s’agit d’une hausse de près de 15 points de pourcentage par rapport à octobre 2020, au creux de la pandémie.

Les travailleurs des services d’hébergement et de restauration, du commerce de détail et du transport et de l’entreposage sont les plus touchés (au moins 42 %). Les services d’hébergement et de restauration et le commerce de détail continuent d’être parmi les secteurs les moins bien rémunérés au pays.

Points à retenir

Pas le temps de lire le rapport en entier? Pas de problème! Voici ce que vous devez savoir du marché de l’emploi en octobre :

  • L’emploi a progressé de 0,6 % (+108 000).
  • Le taux de chômage est demeuré stable (5,2 %).
  • Le nombre d’heures travaillées a diminué de 0,6 %, mais affiche toutefois une augmentation de 2,4 % par rapport à l’année précédente.
  • Par rapport à l’année précédente, le salaire horaire moyen a augmenté de 5,6 % (+1,68 $ pour s’établir à 31,94 $), ce qui reste en deçà du taux d’inflation de 6,9 %.
  • Les personnes à haut salaire (40,00 $/heure) sont plus nombreuses à recevoir une augmentation que celles à faible salaire (20,00 $/heure) : 64,3 % contre 50,1 %.
  • On recense le plus faible taux de travail à temps partiel involontaire chez les hommes depuis que ces ont commencé à être publiées (15,8 %).
  • Le taux d’emploi chez les immigrants de 15 ans et plus bat des records (62,2 %).
  • On dénombre 1,7 million de travailleurs en formule hybride (9 % de la main-d’œuvre); le télétravail baisse à 15,8 %.
  • Plus du tiers des Canadiens peinent à répondre à leurs besoins financiers, une augmentation de 14,9 % depuis octobre 2020.
  • Les travailleurs des secteurs de l’hébergement et de la restauration (43,2 %), du commerce de détail (42,4 %) et de l’entreposage et des transports (42,4 %) sont plus à risque d’éprouver des difficultés financières.
  • L’emploi est en hausse en Ontario, au Québec, à l’Île-du-Prince-Édouard, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Saskatchewan et au Manitoba.
References

Statistics Canada. (2021). Table 14-10-0287-01 Labour force characteristics, monthly, seasonally adjusted and trend-cycle, last 5 months [Data table]. https://doi.org/10.25318/1410028701-eng

Statistics Canada. (2021). Table 14-10-0355-01 Employment by industry, monthly, seasonally adjusted and unadjusted, and trend-cycle, last 5 months (x 1,000) [Data table]. https://doi.org/10.25318/1410035501-eng

Chercheurs d’emploi

Vous cherchez un emploi? Nous en avons des milliers, et c’est facile de postuler.

Trouver un emploi

Employeurs

Trouvez les employés exceptionnels qu’il vous faut, partout et en tout temps.

Trouver la perle rare

 

Vous aimez? Abonnez-vous pour ne rien manquer!

* Obligatoire